dimanche 13 avril 2008

Report show case sleepy head + soirée avec Olip live et shevet 22..




Après être redescendu du concert de the Bug , l'action à recommencer le jeudi avec un apéro vernissage show case, au shop "Toys'n'Noise", retransmis en direct sur radio404. Cet apéro était l'occasion de faire écouté en avant première, la mixtape de Sleepy Head qui va sortir prochainement sur le label sens inverse.
Cette compile rassemble une sélecta de dub steppa et de dubstep orientés reggae . video
;)
Le shop Toys'n'Noise est un super lieu, entre la galerie, le shop toys et la librairie.
L'ambiance y est détendu et super créative . Sma, le boss du shop, organise des sessions radio toutes les deux semaines avec Klaustrophob, mais aussi des sessions de "Tunning" de toys avec les artistes toys ou graffeur de la ville.
C'est aussi le Dernier shop de vinyle à Strasbourg !

Ensuite, vers 21h30, nous avons enchaîné avec la soirée sur la péniche Hippocampe, ou était programmé le live SHEVET 22, le live OLIP et la rencontre entre les dj Mute et Ki .

Cette soirée s'annonçait bien, les artistes étaient au rdv, le crew était remonté à la météor et à part la pluie, la sono défaillante et une bonne frayeur pour Olip, tout semblait carré ....
Pour cette futur roots, nous avions décidé d'inviter les deux compères de la pléiade, Lox et A6t . Ces deux liveurs étaient pour ma part, le dernier live intéressant que j'avais entendu en free party .



Après une micro selecta de ma part, ce sont eux qui ont ouvert le bal pour cette party. Depuis ma dernière écoute de leur live, j'ai vraiment trouvé que le son avait progressé. Toujours bien massif, tout en progression, avec un son bien propre remplie de bass et de petites mélodies entraînantes et méditatives.
Tout en restant dans une dynamique dance floors, ils ont choisi de redescendre le tempo et d'ouvrir leur musique à pleins d'influences différentes de la tekno...
C'est peut être le début d'un vrai son Deep tribe ...ou dub tribe, mais dans l'essence du dub, à travers une spiritualité et une ouverture du son, et non dans les samples reggae ou autres raccourcis....


En tous cas big up les gars !

Ensuite c'est OLIP live qui à pris le relais .
Olip est un live formé d'un producteurs qui balance ses traks sur computer, et d'un dj scratcheur qui joue par dessus les traks .

Leur musique se déplace entre les différents style de la zik électro. Que se soit en downbeat, breaks ou drum'n'bass, leur son est très efficace, fin et bien produit . Ils enchaînent leur traks, mais les passages se font naturellement . Le dj scratcheur, m'a d'ailleurs surpris par son approche subtile de son job ....
Sa manière de jouer avec les vinyles me faisait vraiment pensé a l'utilisation d'un samplers. Il n'y avait pas de scratch classik hipop, mais plutôt des interventions avec des mélodies , des voix, des ambiances, tout cela passer dans un multieffect .
--respect---

Ce sont les filles qui terminées de chauffer le dance floor .
moi jnai pas attendu la fin pour partir sous la couette ...
big up à tous les artistes, au public et o shop toys'n'noise !!!!


Warrior Queen et the Bug à Kingersheim.


Salut .
La semaine passée fut tellement riche en événements que je n'ai pas trouvé le temps de me poser pour écrire sur le blog ....
Tout commença par une sacré surprise .
C'est en me baladant dans l'agenda de Dubstep.fr que je vis que The Bug et Warrior Queen venait en live à Kingersheim ! Délire ils ne passent même pas à Strasbourg, mais dans un pti festoch reggae/drum, ou le programmateur à apparemment bon goût .

On arrive sur place à la fin du groupe de reggae du grand Est ...Classique, bien réglé, mais peut être trop propre à mon goût ....


Arrive ensuite The Bug .
Il semble mixé sur Serato et avoir en plus une mpc a pads pour envoyé des sirènes et autres alertes . Le son est cash beaucoup plus fort ! Les aiguës arrache les tympans, personnes ne se collent à la scène ... Ils enchaîne ses traks solo pendant 30 minutes. Se succède prods ragga core, dubstep tordu home made et quelque classik uk ...



Ensuite arrive M. Warrior Queen .
Direct sa présence sur scène envoie du lourd !
Habillée tout en blanc, jean moulant , haut jogging trop petit, string qui déborde et basket rose, la dame en impose à kingersheim !
Le son arrache mais le public est curieux ..
les deux acolytes nous distillent leurs trak en commun + quelques traks ou W. Q. est en futuring ( skream, etc. ...).
Qu'il soit dubstep ou ragga le son de the Bug décape ! Le mix se rapproche d'une selecta dance hall, cuttée au "rewind", blindé d'effets et d'alarmes . W. Queen quant à elle chauffe la salle, hurle , improvise et parfois par total en couille !
le set se termine au bout d'une heure .
Gros son, big chanteuse que du bonheur, mais quand dangereux pour nos tympans ....
rincés, on repart après leur set sans attendre le dj qui suit ...assez d'émotions pour la soirée . :)

Quelques instant filmé du show ...

The Bug et warrior queen :


video video